Études & Développement

Le pôle Études & Développement se concentre sur les langages et frameworks d’aujourd’hui et de demain. Principalement orienté back-end avec Python et Java, avec quelques notes de front-end grâce à Javascript, nos compétences fullstack vous accompagnent sur tous vos projets innovants.
27+
Experts
7+
Langages de programmation
12+
Projets en cours

JAVA J2E  //  COBOL  //  PYTHON  //  NODEJS  //  VUEJS  //  REACTJS  //  ANGULARJS…

Notre expert
Maxime Gauduin

Maxime Gauduin

Études & Développement
Nous intervenons chez :
auchan retail
majorel
kiabi
ircem
sergic
verspieren

Nos expertises en Études & Développement

Au sein du pôle études & développement, l’équipe de consultant de Logical Conseil maîtrise plusieurs domaines dont ceux des API, des applications web, du développement back-end, front-end et full-stack grâce à la connaissance pointue des langages de programmation et des frameworks.

 

API

 

Le sigle API correspond à Application Programming Interface, qui peut se traduire par Interface de Programmation d’Application. L’API est donc une interface de programmation qui offre des services à d’autres logiciels  de manière à ce qu’il soit possible pour l’utilisateur de l’API d’accéder aux fonctionnalités et données des autres logiciels directement via son interface. C’est grâce à la programmation que ce fonctionnement est possible. 

Il faut savoir que les API interviennent fréquemment dans l’utilisation des technologies de l’information. Par exemple, lorsque vous utilisez vos identifiants Facebook ou Google pour vous connecter à une autre plateforme, vous faites une mise en action d’une API.   

Considérée comme l’une des technologies de référence de nos jours, elle permet d’intégrer entre elles plusieurs applications d’entreprises. De ce fait, elle est de plus en plus utilisée par les acteurs du web pour donner accès à leur offre de manière programmatique.

La plus grande spécificité des API, c’est qu’elle permet d’accéder à des fonctionnalités et aux contenus d’une tierce plateforme sans comprendre le processus technique sous-jacent. 

Il faut noter que l’utilisation des API confère plusieurs avantages :

  • L’utilisation des API est simple, elle est le plus souvent sécurisée, sa compréhension est simple et chacune d’elle est généralement spécialisée dans un domaine précis
  • Grâce aux API, les tiers accèdent à de nombreuses fonctionnalités d’une application sans avoir besoin d’accéder au système source  
  • Elle vous permet d’interagir avec un système sans comprendre la complexité de son fonctionnement
  • Les API facilitent le processus d’utilisation des sites web aux internautes
  • En utilisant les API, un fournisseur peut intégrer des modifications dans son programme sans nuire aux utilisateurs
  • Les entreprises dont les besoins ne cessent de croître utilisent cette technologie pour intégrer plusieurs fonctions sur leur site web

Le fonctionnement des API est basé sur les protocoles de communication SOAP (Simple Object Access Protocol) et le REST (Representational State Transfert). Grâce à la flexibilité qu’offre le REST, il est plus sollicité et largement utilisé que le SOAP.  

Il existe plusieurs types d’API :

  • Les API ouvertes ou publiques. Celles-ci partagent avec les développeurs un ensemble d’entrées qui leur permettent d’atteindre certains résultats.
  • Les API privés ou API d’entreprise. Elles sont conçues et utilisées en interne par les entreprises.
  • Les API partenaires. Ces dernières sont payantes. Pour y accéder, vous devez disposer d’une licence ou d’un droit d’entrée.

En définitive, voici ce que vous devez retenir sur les API. En tant qu’entreprise, sachez qu’il est quasiment impossible de se passer de cette technologie. En effet, elle permet de partager les informations avec vos clients sans avoir besoin de créer à chaque fois une application distincte.

En somme, elle vous permettra de moderniser votre système d’information en optimisant l’architecture de vos outils et en réduisant leur coût de développement. Si vous souhaitez développer des API pour votre entreprise, n’hésitez pas à faire appel aux consultants spécialisés de Logical Conseil. 

 

Applications web

 

Une application web est une interface applicative accessible via un navigateur disponible sur tout type d’appareil mobile. Les applications web se différencient des applications natives ou encore des logiciels. 

En effet, les applications natives sont uniquement disponibles en téléchargement à partir d’une boutique d’application appelée « store » telles que Apple Store ou  Play Store pour ne citer que les plus connues. Pour ce qui est des logiciels, ils sont développés pour être distribués sous condition de licences d’utilisation. De ce fait, leur utilisation est limitée. 

Par contre, les applications web, comme nous l’avions évoqué plus haut, sont des interfaces accessibles via des navigateurs web et pouvant être utilisées sur tous les types d’appareil mobile. 

Les particularités et les caractéristiques des applications web :

  • Elles sont accessibles via les navigateurs web tels que : Chrome, Mozilla Firefox, Safaris, etc.
  • Les applications web apparaissent dans les résultats des moteurs de recherche à l’instar de Google, Yahoo et Bing.
  • Pour accéder à une application web, vous êtes obligé d’être connecté à internet.

Les applications web sont souvent classées selon le type de contenu diffusé. Ainsi, on distingue :

  • Les applications web dynamiques

Elles sont développées à partir des langages PH et HP. Ce sont des applications qui sont assez complexes. Sur ces types d’applications, l’utilisateur passe par un panneau de configuration pour mettre à jour son contenu.

  • Les applications web statique

Comme leur nom l’indique, ce sont des applications dont le contenu est statique. Ainsi, il n’est pas modifiable. Les exemples des applications web les plus connues sont : les pages de présentation des entreprises, les portfolios, etc.

  • Les boutiques en ligne et les plateformes d’e-commerce

Ce sont des applications complexes et difficiles à développer. Outre les espaces réservés pour les produits, elles doivent intégrer les applications de paiement tel que Paypal et les applications de paiement par cartes bancaires.

  • Les applications pour la gestion des contenus

Elles sont encore appelées CMS. Ce sont des applications intuitives et très simples à gérer. Ces applications offrent la possibilité à l’administrateur de mettre le contenu en ligne et de procéder aux mises à jour quand il le désire. Les plus connus des CMS sont WordPress, Joomla et Drupal.

  • Les portails web

Ce sont des applications qui offrent la possibilité d’accéder à d’autres pages à partir de la page d’accueil. Ainsi, à partir de cette dernière, vous pouvez accéder à plusieurs autres sections ou rubriques telles que les forums, les moteurs de recherche et les chats.

Si vous désirez développer une application web, il vous sera nécessaire de vous faire accompagner par un expert. Ainsi, il saura comment vous orienter dans le choix de l’infrastructure technique adéquate, d’hébergement et de la gestion de contenu créé pour cette dernière. Vous pouvez tout à fait vous tourner vers nos consultants, dont les compétences vont du back-end au full-stack, pour réaliser ces types de projets.  

 

Compétences backend

 

La compétence back-end fait référence au développeur qui prend en charge la partie cachée d’une solution web. Il s’agit particulièrement de celui qui s’occupe du côté serveur ou administre une application ou un site web. Le back-end est l’opposé du front-end qui fait allusion au côté visuel d’une solution web. 

Les fonctions d’un développeur back-end peuvent être restreintes ou complexes selon la structure de l’entreprise dans laquelle il travaille. De même, ses responsabilités peuvent également varier en fonction du rôle qui lui est attribué dans le cadre de son travail.

En effet, dans certaines entreprises, ce spécialiste peut être un décisionnaire dans le choix des techniques à appliquer dans le cadre des différents projets. Ainsi, il sera le responsable et le concepteur de l’architecture qui sera mise en place dans l’exécution des différents projets. Dans d’autres entreprises, ce dernier n’est qu’un simple exécutant qui travaille sous la supervision d’un architecte. 

En bref, la mission d’un développeur back-end consiste à concevoir, configurer et veiller au bon fonctionnement d’une solution web.

Pour ce faire, ce dernier travaille en équipe. Au sein d’une entreprise, le développeur back-end se doit de disposer de certaines qualités et avoir la maîtrise d’un certain nombre d’outils. 

Ainsi, un développeur back-end doit à la base maîtriser les outils de gestion comme gitlab et github. Outre ce fait, il doit avoir une maîtrise des outils de gestion des bases de données comme SQL et avoir une connaissance parfaite des langages de programmation à l’instar de Python, Ruby, PHP, Java, etc. Il ne faut pas oublier que les CMS sont les outils avec lesquels il travaille. De ce fait, il doit être en mesure de travailler sur les plus connus comme WordPress, Joomla et Drupal.

En plus de cela, il est important pour lui de maîtriser les Frameworks liés à chacun des langages de programmation cités ci-dessus. Il s’agit de Django, Pyramid, Flask pour Python, Ruby on rails pour Ruby, Maven, Struts, Hibernate pour Java, Laravel, Cake PHP, Symfony pour PHP.

Comme qualité intrinsèque et relationnelle, le développeur back-end doit être apte à travailler en équipe. Il doit être rigoureux, pragmatique et autonome dans son travail. 

La compétence back-end est indispensable pour les entreprises du secteur bancaire, assurance, agence digitale, télécommunication, logiciel, etc. En tant qu’entreprise présente dans l’un ce secteur, vous aurez absolument besoin de ce spécialiste pour créer une plateforme nécessaire pour votre visibilité. 

Dans le cas où il n’est pas possible pour vous d’avoir un développeur backend au sein de votre équipe interne,vous pouvez tout à fait faire appel au service d’un consultant. Il mettra en place cette solution informatique pour vous et veillera à son bon fonctionnement.

 

Compétences front-end

 

La compétence front-end renvoie au développement de la partie visible d’une application web ou mobile. Concrètement, il s’agit de l’interface avec laquelle l’utilisateur interagit sur un site web ou sur une application. Elle est également appelée le côté client. 

 

HTML CSS3 et JavaScript

Pour mettre en œuvre cette compétence, vous devez disposer des connaissances en HTML, CSS3 et JavaScript. Ces langages de programmation constituent la base requise pour se lancer dans ce métier. 

Le HTML vous permettra de construire la structure des sites web. Tandis que le CSS vous aidera à donner un aspect esthétique à ce dernier. Le CSS intervient donc pour le côté design de votre site web. Une parfaite connaissance de Javascript et de son fonctionnement est aussi requise. Le Javascript permet de concevoir des sites dynamiques, capables de faciliter les interactions avec les visiteurs. En d’autres termes, il améliore l’expérience utilisateur. 

 

CMS

Il est difficile de se consacrer au métier de développeur front-end aujourd’hui sans avoir des connaissances sur la gestion des CMS. En effet, l’utilisation des CMS est la solution la plus adoptée par les entreprises pour la création de leur site web. Ces interfaces permettent de créer des sites dynamiques et à moindre coût. Ainsi, vous devrez être en mesure de travailler sur les CMS tels que WordPress, Drupal, Joomla, Prestashop…

 

Versionning 

Cette notion fait allusion à la capacité de gérer les différentes versions d’un site web. Les outils fournis par le versionning vous permettent de travailler sur le code source d’un site. Ce faisant, vous conservez les deux versions de vos sites web. De plus, avoir une parfaite maîtrise des frameworks, tels que jQuery, Vue, React, Angular et Amber augmentera votre valeur en tant que développeur front-end.

 

Rendre les sites web accessibles et fluides relève également de la responsabilité du développeur front-end. Pour ce faire, ce dernier doit disposer des compétences sur le développement UX. Ainsi, grâce à cette compétence, il sera en même de construire des sites web responsives, c’est-à-dire qu’il s’adapte à tout type d’appareil. 

Se lancer comme développeur front-end requiert aussi un certain nombre de qualités :

  • Il faut avant tout être un passionné des nouvelles technologies
  • Avoir un raisonnement logique
  • Être en mesure de concevoir des design pour des sites web
  • Être toujours en veille pour ne pas être dépassé par la technologie

Avoir le sens du relationnel est aussi l’une des qualités qu’il ne faut pas négliger. Etant donné que pour les divers projets, vous êtes appelé à travailler en équipe, avoir de bonnes aptitudes communicationnelles est un aspect indispensable. En effet, vous êtes appelé à collaborer avec le Web designer, l’expert SEO et le développeur back-end dans l’ensemble des projets que vous aurez à gérer.

Les développeurs front-end sont beaucoup sollicités dans les sociétés d’édition des logiciels et des applications web, ils sont également convoités par les grands groupes et les agences digitales. Si vous disposez d’une entreprise dans l’une de ces catégories de sociétés, vous pouvez recruter un développeur front end junior qui vient de sortir de l’école avec un DUT ou un BTS en informatique.

Toutefois, vous pouvez également vous tourner vers les entreprises de services numériques comme Logical Conseil. Ainsi, Logical Conseils mettra à votre disposition un consultant spécialisé front end. Avec sa grande expérience du domaine, il réalisera un travail impeccable sur vos sites web ou ceux de vos clients.   

 

Compétences full-stack

 

De plus en plus sollicité par les start-up, le métier de développeur full-stack requiert un certain nombre de compétences. Ce métier regroupe à lui seul plusieurs autres métiers dont celui de développeur front-end et back-end. 

Ainsi, le développeur full-stack est en mesure de suivre tout seul un projet de création de site web/d’application web du début à la fin.

De ce qui précède, vous comprenez bien que les missions d’un développeur full-stack sont nombreuses. Puisqu’il prend en charge la partie back-end et la partie front-end d’un site web. 

Pour exercer ce métier de développeur fullstack, il faut avoir une parfaite connaissance des deux parties et comprendre les enjeux de chaque projet. Pour éviter d’avoir à recruter un développeur front-end et back-end, les entreprises préfèrent souvent un développeur full-stack en lieu et place de ces deux spécialistes. D’où la raison pour laquelle cette compétence est beaucoup sollicitée par les entreprises.

Comme évoqué précédemment, en entreprise, les missions du développeur full-stack c’est de travailler à la fois sur la partie front-end et back-end. Pour ce faire, ce dernier commence par l’analyse des besoins de l’entreprise en question. Cette étape consiste à déterminer si le projet est cohérent et faisable. 

Ainsi, il va déterminer si les recommandations internes et les exigences de l’utilisateur sont en harmonie. Si tel est le cas, il doit continuer en déterminant les besoins nécessaires en termes de ressources humaines et techniques pour la réalisation du projet. Cela lui permettra de définir un cahier de charge pour le projet. 

Une fois le cahier de charge défini et validé, il doit passer à la phase de la conception et de la réalisation du projet. Pour mettre son plan en exécution, il met en œuvre les différentes étapes définies dans le cahier de charge. La réalisation du projet consiste à exécuter toutes les tâches définies au préalable sur le back-end et le front-end. 

Après la mise en place du projet, le développeur full stack ne s’arrête pas là. Il doit également intervenir de temps en temps pour résoudre les problèmes techniques et les bugs qui peuvent survenir par moment.

Pour œuvrer en tant que développeur full-stack, vous devez maîtriser les langages de développement front-end et back-end. Ainsi, vous devez être en mesure de programmer avec les langages HTML, CSS, Javascript, python, Ruby et PHP. “

De plus, il faut aussi avoir une parfaite maîtrise de la technologie Androïd et IOS. Ceci pour la simple raison que vous êtes appelé à créer des sites web adaptables sur des appareils mobiles. 

Une connaissance des langages de la gestion de la base de données est également requise. La plus usuelle dans le domaine, c’est le SQL.

Pour rendre les interfaces des sites et applications accessibles, le développeur full stack doit disposer des connaissances en design web et en UX. Cela lui permettra de développer l’interface et l’ergonomie du site ou l’application dont il est responsable.

 

Langages et frameworks

 

En tant que passionné ou prestataire dans le domaine des applications et des logiciels, il est certain que vous trouvez toujours les termes langages et frameworks dans tous les textes que vous lisez. En effet, ces termes désignent des outils dont on ne peut se passer lorsqu’on veut créer un logiciel ou une application. Alors, qu’est-ce-qu’un un framework et un langage de programmation ?

En de termes simples, le langage de programmation est un langage utilisé par des êtres humains pour causer avec la machine, l’ordinateur. Pour ce faire, l’être humain utilise un code dans lequel il soumet des instructions à un ordinateur. Les codes sont des notations conventionnelles destinées à formuler ce qu’on appelle un algorithme. Cette suite d’algorithmes constitue le programme informatique.

Tout comme le langage humain, le langage informatique est également régi par des règles dont la non application conduirait à la création d’un programme qui ne fonctionne pas. Ainsi, vous constaterez que chaque langage informatique est régi par son vocabulaire, sa syntaxe, sa grammaire et son alphabet. 

La classification des langages de programmation peut se faire selon plusieurs critères :

  • Les niveaux 

Selon ce critère, on distingue les langages de bas niveau, de niveau intermédiaire et de haut niveau.

  • Le paradigme

Ce critère est fondé sur le fait que le processus de développement d’un programme ou d’un cycle de vie logiciel a plusieurs paradigmes.

  • Par génération

Il permet de regrouper des langages selon leur période de création. Ainsi, on distingue cinq générations de langages. 

Parmi les langages de programmation, les plus utilisés sont JavaScript, PHP, Python, HTML et C++.  

 Pour ce qui est des Frameworks, ils peuvent être définis comme un cadre fait pour faciliter le travail des développeurs. Ainsi, il est constitué d’un ensemble de codes et de bibliothèques qui simplifient la programmation dans un langage donné. A partir de là, vous comprenez bien que chaque langage de programmation dispose des frameworks avec lesquels il est exécuté.

 

Pourquoi utilise-t-on les frameworks ?

En effet, la création d’un logiciel nécessite la mise en œuvre d’une pléthore de tâches dont le codage, la conception et le test. Outre ce fait, le codage est subdivisé encore en un ensemble de petites tâches à l’instar de l’écriture, de la syntaxe, des déclarations, des instructions, de la récupération et des exceptions. 

Pour faciliter la tâche au développeur, le frameworks lui permet de gérer l’ensemble de toutes ces tâches sur une seule plateforme.

Ainsi, les frameworks offre de nombreux avantages aux développeurs :

  • Avec les framework, le code est plus sécurisé
  • Il contribue à développer le code de façon cohérente
  • Il permet d’éviter les codes en double et redondant
  • Avec le framework, on obtient des applications plus fiables grâce à la possibilité de pré-construire et de pré-tester plusieurs segments de code
  • Il réduit le temps de développement d’une application

Il faut retenir que le framework facilite considérablement le travail du développeur. Ainsi, pour mieux avancer dans ses différents projets, il doit pour chaque langage de programmation rechercher les frameworks correspondants.